Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-03-22T21:21:00+01:00

Un nouveau cas de réssurection

Publié par L'O vive

Mes réflexions
tirés des textes du jour en lien avec un nouveau cas de résurrection:

Sur lui reposera l'esprit du Seigneur : esprit de
sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de
connaissance et de crainte du Seigneur.(Is 11, 1-10)

Ce que j’ai entendu de ce verset ce matin, c’est une
explication de la signification de la crainte du Seigneur, comme une
reconnaissance de celui-ci, comme Maître et Seigneur, comme Dieu, Maître et
créateur de toute chose. Une telle reconnaissance, ne manque pas de changer quelque chose dans nos vies, et nos choix, et une telle application même dans l‘ordre politique apporterait aussi avec lui, un monde plus juste, ou les plus petits seraient à l’honneur.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.(Du Ps 71)

Comme est particulièrement doux à entendre ce verset, qui nous rappelle,
que nous avons un Dieu vivant, qui délivre et qui a souci de nous.

« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je
proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as
révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne
connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père,
sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » (De Lc 10, 21-24)

Non seulement, il entend et a soucis de nous, mais se révèle dans notre petitesse, notre pauvreté, mais encore faut-il en avoir fait l’expérience. Comment faire l’expérience de sa providence, sans faire celle de notre pauvreté, et de sa puissance sans faire celle de notre impuissance. Ce matin montait spécialement en moi ceci, à propos de la prise de connaissance d’un nouveau cas de résurrection d’une fille dont la mère croyante après avoir loué Dieu pour sa volonté parfaite, et les efforts des médecins, avait semée la résurrection en elle, à 3 reprises, tel que recommandé dans le CD 140 de la cité du Père (la résurrection au quotidien), a vu lors de sa troisième tentative, remuer la main de sa fille, puis faire signe de lui
retirer les tubes qu’elle avait dans la bouche et le nez, au plus grand
étonnement des médecins. Alors à la suite de ce témoignage, montait en moi ceci : Sommes-nous devenus tellement les familiers* du Seigneur, de sa patrie, que nous avons encore peine à croire qu’Il peut encore le faire pour nous aujourd’hui, et que nous limitons son action par notre manque de foi.* Car quelque soit notre foi, et là on pourrait parler de toutes confessions chrétiennes, son action, passant sur le pont de notre foi, y es souvent aussi limité, si ce n’est que le pont ne se soit complètement effondré.

« Mais quand
viendra le Fils de l’homme trouvera-t-Il encore la foi sur la terre. »

*Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux
cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur et une mère. » (Mt - 12 : 50)


*54 Il alla dans son pays, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle
manière qu'ils étaient frappés d'étonnement et disaient : « D'où lui viennent
cette sagesse et ces miracles ?
55 N'est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère
ne s'appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ?
56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous
? Alors, d'où lui vient tout cela ? »
57 Et ils étaient profondément choqués à cause de
lui. Jésus leur dit : « Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et dans sa
propre maison. »
58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet
endroit-là, à cause de leur manque de foi.(Mt 13, 54-58)

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog