Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-12-26T23:57:43+01:00

Noël Noël, qui es-tu?

Publié par L'O vive
Noël Noël, qui es-tu?

J’aimerais écrire qui tu es,
Ce que j’ai connu de toi,
ce que j’ai touché de toi,
Là où tu m’as surpris.

Je voudrais dire que le Noël
Celui dont on m’avait parlé,
Je n’avais pas trop hâte de le rencontrer,
En fait, il me semble qu’il n’eût jamais été à ma porté,
Toutes ces fêtes et rendez-vous à organiser,
J’étais trop fatiguée pour y arriver,
Toutes ces idées qu’il me faut trouver,
Tous ces besoins de ceux que j’aime à deviner,
Pour plaire ou ne pas chagriner,
Tout cela me semblait hors de portée,
Car j’etais sans idées, ou si peu inspirée.

Tous ces rendez-vous, tout ces gens agités,
autant en mal de te rencontrer,
Que de leur chemin m’a été donné de croiser,
Il avait fêté semble-t-il, mais je ne t’ai pas trouvé.
Il me semblait de t’avoir si peu rencontré,
Même chez ceux que j’aimais, je ne t’ai pas trouvé,
Tout le monde semble t’il étaient sortis pour fêter.

Hier matin je suis donc sorti,
là où toujours je me sent comblée,
Dans tous mes mals de vivre,
Mes mals d’aimer et d’être aimer,
Et là ça y est, je t’y ai rencontré,
Même au milieu de ces étrangers :
J’y ai vus juste derière moi,
un papa, une maman, un tout petit bébé,
Qui de son regard tout neuf m’a regardé,
De ses petits pleurs je me suis inquiété,
Je lui ai parlé, il m’a souri,
Plus tard, la paix je lui ai souhaité,
Et lui de m’ecouter, m’a souri,
J’ai bien salué ses parent aussi,
Ils semblaient si gentils,
Puis au moment de l’offrande,
J’ai déposé celle que je t’avais préparé,
Un peu plus que je n’aurais pensé,
Mais bon, n’etais-ce pas ton cadeau,
Puis d’un regard furtif, je cherche
Qui vas te l’apporter, et ramasser
En même temps, tous ceux pour Toi, préparé,
Mais il me semble que, je dois y aller,
Je m’exécute donc sans tarder, pour ramasser
Tout ceux que d’autres ont préparé,
C’est avec fierté que je me suis senti mendaté,
Pour de tes trésors t’apporter,
Même si à d’autres, j’ai essayé de la tâche laisser,
Il m’a semblé, que cette fois,
De toute évidence ça devait être moi,

Puis il y avait cette vielle dame que j’ai rencontré,
Et que de son pas sur la glace, j’ai tenu d’assurer,

Puis il y avait ce mot qui disait,
que tu étais souvent caché,
Dans ce qui était petit et méprisé,
et tout cet Amour en ce lieu deversé,
Même au milieu de ces étranger,
Venu en ce lieu pour t’adorer,
J’ai compris que Noël, c’etait vraiment Toi
Qui venais, jusque dans mon cœur à moi,
et que je te trouverais chaque fois,
Que je pourrais entrer, dans cette crèche,
Avec d’autres petits comme moi qui t'on cherché,
Simplement parce qu’ailleurs il ne t’on pas trouvé.

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog